Comment Thomas & Piron s’est adapté à notre « New Way of Living » ?

Communiqué de presse - BATIBOUW 2019

Aujourd’hui, toute personne intéressée par l’achat ou la construction d’un bien immobilier neuf est confrontée à la même problématique : des terrains à bâtir en pénurie, des normes énergétiques de plus en plus strictes et donc des espaces de vie plus petits. Le secteur de la construction de manière globale est face à ce constat : nous sommes amenés à vivre autrement. « The New Way of Living », c’est une des thématiques que le salon Batibouw met à l’honneur pour sa 60e édition.

Le constructeur et promoteur de biens immobiliers Thomas & Piron profite de Batibouw (Palais 8, stand n°328) pour montrer quelles solutions sont au cœur de leurs réflexions pour pallier ce constat et arriver à répondre aux rêves de ses clients. L’entreprise, leader du secteur de la construction de maisons en Belgique, place l’humain au centre de ses priorités : tant ses clients avec leurs rêves, leurs envies et leur budget que ses employés et ouvriers, leurs formations et leurs expertises.

Aujourd’hui, nos terrains à bâtir se font de plus en plus rares, ils sont plus petits et plus chers qu’il y a quelques années. De ce fait, nos maisons sont plus compactes et chaque espace doit être rationalisé.

« Que ce soit pour la construction de nouvelles maisons ou d’appartements, nous essayons de garder des surfaces intéressantes pour tous les espaces de vie comme la cuisine, le salon et la salle à manger. C’est plutôt au niveau des espaces communs comme la buanderie ou le hall que nous allons optimiser chaque centimètre ou espace perdu pour en faire des rangements par exemple », explique Jean-Marc Bergamini, Manager Ventes chez Thomas & Piron.

Au sein de l’habitation, l’espace garage est lui aussi remis en cause : est-il utile, ne peut-on pas récupérer cet espace pour créer une chambre supplémentaire ou une nouvelle pièce ? Et si un carport devenait la solution ?

Aujourd’hui, ce « new way of living » implique la construction de logements, tels des cocons où l’on se sent réellement bien, et où toutes les contraintes sont exclues de l’habitation. Thomas & Piron s’est adapté et propose de plus en plus pour ses constructions, que ce soit sur le terrain de ses clients ou au sein d’un quartier développé par le promoteur-constructeur, des solutions communes : les espaces verts et les zones de parking par exemple sont de plus en plus centralisés à proximité afin de répartir les coûts et garder exclusivement le confort et l’intimité du chacun chez soi.

Même si cette nouvelle tendance ne plait pas encore à tout le monde, elle présente néanmoins bon nombre d’avantages : un logement plus petit est plus facile à chauffer, nécessite moins d’entretien, consomme moins d’énergie et est, bien sûr, moins cher.

Le bien-être est donc au cœur de la réflexion des équipes de Thomas & Piron. En termes d’architecture, les logements sont pour chaque projet orientés le plus possible en fonction du soleil avec pour but de faire entrer davantage de lumière naturelle et de tirer au maximum bénéfice de la chaleur prodiguée. Pour garantir le bien-être et l’intimité des clients, des solutions architecturales et d’aménagement sont proposées : chacun son entrée distincte, des jardins orientés différemment, des décrochages de façades ou encore des aménagements de haies.

Ce « New Way of Living » est vécu différemment en fonction des régions

Les personnes à l’achat d’un bien immobilier sont confrontées à bon nombre de réflexions : quel type de logement acheter ? quel équilibre entre confort, localisation et budget ? pourquoi ne pas prévoir un habitat évolutif qui s’adapterait dans le temps pour nos vieux jours ? D’une part, Thomas & Piron constate que les personnes vivant dans les grandes villes comme Bruxelles ou Louvain-La-Neuve par exemple sont davantage prêtes à franchir le pas d’un logement au sein d’un quartier proposant des espaces de cohabitation. D’autre part, les personnes ayant l’habitude de la campagne et des grands espaces sont plus réticents à un logement 2 voire 3 façades.

Depuis quelques années déjà, les nouveaux quartiers et nouveaux terrains à bâtir fleurissent un peu partout en Wallonie grâce à Thomas & Piron.

« Même si la plupart de nos clients rêvent encore d’une maison 4 façades, nous n’avons pas le choix que de présenter des biens 2 et 3 façades car nous devons respecter de nombreuses législations, des normes énergétiques et des restrictions en termes de densité de population qui nous sont imposées au niveau régional », explique Virginie Maury, Manager Ventes au sein de Thomas & Piron.

Il y a 10-15 ans, la surface moyenne d’une maison au sol était de 100 m², aujourd’hui, elle est d’environ 70 m².

« Les nouvelles normes énergétique sont de plus en plus poussées, elles coûtent cher et impactent inévitablement le portefeuille des clients. Mais aujourd’hui, on s’est rendu compte que le gaspillage énergétique a également un coût. Donc Thomas & Piron s’est adapté », rajoute Jean-Marc Bergamini.

L’intégration verticale de Thomas & Piron, la solution globale à ce « New Way of Living »

Pour répondre aux nouvelles normes énergétiques et aux exigences législatives des différentes régions, Thomas & Piron a renforcé son approche d’intégration verticale au sein de son organisation : tous les corps de métier du secteur de la construction sont présents dans l’entreprise.

« Le Département Recherche & Développement est constamment à l’affut de solutions techniques pour anticiper les normes à venir, que ce soit pour améliorer l’enveloppe des bâtiments, les techniques de chauffage, de ventilation, les nouvelles technologies ou encore les solutions architecturales », précise Virginie Maury.

« Le monde de la construction est en pleine évolution. La formation du personnel du groupe Thomas & Piron devient alors très importante pour proposer des solutions à nos clients. Par exemple, que ce soit pour rationaliser l’espace dans les buanderies ou conseiller au mieux nos clients dans leur réflexion technique, nous devons former nos professionnels en techniques spéciales (chauffage, sanitaires, domotique, …) et leur proposer des solutions concrètes », explique Yves Arnould, Directeur Commercial au sein de Thomas & Piron. « C’est aussi notre force, car du coup nous sommes entourés de réels experts dans tous les domaines du secteur. »

Les formations en interne, organisées chaque année au sein du centre de compétences érigé par Thomas & Piron, sont adaptées à la réalité du terrain.

« L'entreprise tisse également des liens privilégiés avec le Forem et l'IFAPME, en intégrant et en formant de nombreux stagiaires et apprentis, préparant et assurant ainsi ses besoins en main d'œuvre qualifiée pour le futur. »

Thomas & Piron est le constructeur de maisons qui recrute le plus de personnel en Belgique et qui est toujours à la recherche de nouveaux talents.

« L’humain est très important pour nous. Et notre job est de trouver l’équilibre parfait entre confort de vie, gain énergétique, rationalisation de l’espace et contraintes budgétaires pour nos clients. En plus de cela, nous trouvons essentiel de former nos équipes et de contribuer au développement professionnel mais également personnel de chacun au sein de notre entreprise », rajoute Yves Arnould.

Contactez-nous
A propos de Thomas & Piron

Thomas & Piron, c'est :